Bienvenue

La Commission internationale humanitaire d'établissement des faits – pour faciliter le respect du droit international humanitaire

 

La CIHEF est l'organe d'experts établi par le Protocole additionnel I aux Conventions de Genève pour répondre aux incidents liés au droit international humanitaire. Elle se tient à la disposition des parties à un conflit armé pour conduire des enquêtes sur des allégations de violations et pour faciliter, par ses bons offices, le retour à une attitude de respect de ce corps de droit.

 

 

 

Dans le but de préserver les garanties accordées aux victimes des conflits armés, l'article 90 du Protocole I additionnel aux Conventions de Genève de 1949 (PA I) prévoit la constitution d'une commission internationale d'établissement des faits. La Commission internationale humanitaire d'établissement des faits (CIHEF) a par conséquent été créée en 1991. Il s'agit d'une institution permanente composée de quinze experts indépendants servant à titre personnel, élus par les États qui ont deposé une déclaration de reconnaissance au sens de l'art. 90 PA I. La commission a essentiellement pour objet de contribuer à l'application du droit international humanitaire (DIH), et de veiller à ce qu'il soit respecté, dans les situations de conflits armés.

 

La Commission remplit notamment son mandat en assumant les fonctions suivantes:

 

· enquêter sur tout fait prétendu être une infraction grave au DIH ou une violation grave du DIH.

· faciliter, en prêtant ses bons offices, le retour à l'observation des dispositions des Conventions et du PA I.

·établir un rapport d'enquête à l'intention des États parties avec les recommandations qu'elle juge appropriées.

 

La commission accomplit son mandat conformément aux principes de neutralité, d'indépendance, d'impartialité et de confidentialité.

La Suisse, en tant que dépositaire des Conventions de Genève et de leurs Protocoles additionnels, en assure le secrétariat.

 

Chaque État qui a reconnu la compétence de la commission a le droit de déférer une situation de conflit armé à la commission, à la condition que toutes les parties concernées aient également reconnu la compétence de cette dernière. Un État partie au Protocole additionnel I peut faire une déclaration générale reconnaissant la compétence de la commission, ou il peut consentir à une enquête d'établissement des faits pour une situation spécifique. Une déclaration générale de reconnaissance peut être faite à tout moment.

 

A ce jour, 76 États ont reconnu la compétence de la Commission conformément à l'article 90.

 

Avec mes sincères salutations,

 

Thilo Marauhn

Président

 
 
 

Actualités de la CIHEF

Election des 15 membres de la Commission internationale humanitaire d'établissement des faits (CIHEF) [19.11.2021]
La Suisse, Etat dépositaire des Conventions de Genève et de leurs Protocoles additionnels, a présidé les élections des membres de la Commission internationale humanitaire d’établissement des faits (CIHEF). Les élections se sont tenues à Berne le 19 novembre 2021. [...]
Cinquième réunion des représentants des commissions nationales de DIH des États du Commonwealth Du 26 au 30 avril 2021 [03.05.2021]
Répondant à l’invitation de la Commission nationale britannique de droit international humanitaire (DIH), du Comité international de la Croix-Rouge et de la Croix-Rouge britannique, le vice-président de la CIHEF Robin McNeill Love a participé (en ligne) à la cinquième réunion des représentants des commissions nationales de DIH des États du Commonwealth. [...]
Réunion annuelle de la CIHEF 2021 [25.03.2021]
Les 22 et 23 mars 2021, la Commission a tenu sa traditionnelle réunion annuelle, pour la première fois dans un format virtuel. [...]
Éthiopie : La CIHEF a proposé ses services  [21.01.2021]
La Commission internationale humanitaire d'établissement des faits (CIHEF) a proposé ses services au gouvernement de la République fédérale démocratique d'Éthiopie par une lettre en date du 29 décembre 2020. La CIHEF est disposée à assister l'Éthiopie en ce qui concerne les récents développements dans la région du Tigré.
La CIHEF a proposé ses services  [23.10.2020]
La Commission internationale humanitaire d'établissement des faits (CIHEF) a proposé ses services aux gouvernements de la République d'Arménie et de la République d'Azerbaïdjan par des lettres identiques le 7 octobre 2020. La CIHEF est disposée à assister la République d'Azerbaïdjan et la République d'Arménie en ce qui concerne la situation au Haut-Karabakh.
 
 
Archive d'actualités »
CIHEF Commission internationale humanitaire d'établissement des faits
Kochergasse 103003 BerneSuisseTél +41 (0)58 465 42 00